En haut
Panier 0 article
Étude scientifique : le thé améliore les capacités cognitives des personnes agées

Étude scientifique : le thé améliore les capacités cognitives des personnes agées

Le thé et ses propriétés font l’objet des études des scientifiques du monde depuis longtemps. De nombreuses recherches prouvent les bienfaits de cette boisson et le travail récent de l’Université de Newcastle n’est pas une exception. Il s’avère que le thé améliore les capacités cognitives des personnes âgées.

D’après une nouvelle étude menée en Grande-Bretagne, les personnes âgées qui boivent cinq tasses de thé et plus, possèdent une meilleure concentration. Ils ont fait preuve de bonnes compétences psychomotrices, d’une vitesse plus haute de réaction pendant les tests et des activités de routine quotidienne, telles que la couture, les puzzles et la conduite.

Cette étude est basée sur un autre plus grand projet — Newcastle 85+ study qui a été lancé en 2006 et continue jusqu’a aujourd’hui. Son but est l’étude des facteurs biologiques, médicaux liés à la préservation de la santé et de l’indépendance des personnes âgées. Plus de 1000 personnes âgées de 85 ans et plus ont pris part dans cette étude et 200 d’entre eux ont déjà célébré leur centième anniversaire.

Les scientifiques ont étudié en particulier les habitudes de thés des personnes âgées et ont conclu que pendant les tests cognitifs de meilleurs résultats ont été montrés par ceux qui buvaient cinq tasses de thé et plus, avec ou sans lait.

Histoires de thés

Tradition du thé au lait

Docteur Edward Okello le directeur du Centre de Recherche en Nutrition Humaine à l’Université de Newcastle souligne: «L’intégrité de ses compétences chez les personnes âgées de plus de 85 ans est expliquée non seulement par les éléments d’une feuille de thé, les rituels de la diffusion du thé et les conversations menées autour d’une tasse de thé, eux aussi jouent un rôle très important».

Selon les scientifiques, les résultats de l’étude indiquent que les personnes âgées désirant améliorer leur concentration et leur temps de la réaction, devraient envisager l’adjonction du thé dans leur régime alimentaire.

Merci aux scientifiques britanniques pour de bonnes nouvelles et encore une possibilité de savourer une tasse de thé de plus en agréable compagnie.

Histoires de thés

Où cultive-t-on le thé ?

Poser une question